LA POLITIQUE

Le moment est venu de lancer notre initiative sur les coûts de la santé !

Chaque année le ministre actuel de la santé annonce l’augmentation des primes d’assurance-maladie pour l’année suivante. Une croissance annuelle de 5% est devenue normale. Tout le monde s’accorde à dire que cette évolution est dramatique et pourtant toutes les solutions proposées au Parlement sont torpillées par des alliances qui ne cessent de uctuer.

Le PDC prend ses responsabilités et veut que le peuple ait le dernier mot. À l’automne, nous lancerons notre initiative populaire « Baisser les primes – pour un frein aux coûts de la santé » (initiative pour un frein aux coûts de la santé) qui mettra un terme à la croissance incontrôlée des coûts de la santé qui pénalise en premier lieu la classe moyenne.

L’autre grand sujet est la politique européenne. Plusieurs questions restent en suspens : Comment les entreprises suisses peuvent-elles participer, à l’avenir, au marché intérieur de l’UE ? Comment les différends seront-ils réglés ? De quelle manière la Suisse peut-elle maintenir sa souveraineté ? Les opinions sont tout aussi nombreuses que les acteurs politiques et économiques impliqués dans le dossier européen. L’UE est le plus important marché de débouchés des exportations suisses et une bonne coopération a une influence directe sur la performance économique de notre pays. Le principe d’un accord-cadre délimité et respectueux de la souveraineté suisse peut garantir à moyen terme un accès libre au marché intérieur européen. L’économie doit désormais s’engager pour qu’un tel accord ait une chance !

Je vous souhaite une bonne lecture.

Gerhard Pfister
Président du PDC suisse

Contact

Téléchargements